Société

Le cinéma en zone aride

28 février 2016
 1 personne a aimé cet article

Une salle de cinéma très particulière pour une projection qui l’est tout autant ! Les habitants de la zone rurale de Ghardeya (Beni Khiar) ont pu profiter d’un cinéma de proximité venant à eux, dans leur univers et malgré l’absence d’infrastructures adéquates. Elèves, parents, jeunes et moins jeunes ont assisté à la projection sous serre. Les pieds dans la terre et les yeux rivés sur un écran de fortune, ils sont des dizaines à avoir vécu cette parenthèse culturelle dans une zone qui en connaît l’aridité au quotidien. De l’éphémère qui fait surgir, d’un cadre... [Lire la suite]

Belaïd, cet assassinat qui nous tue encore

5 février 2016
 7 personnes ont aimé cet article

  6 février d’un certain hiver tunisien. Chokri Belaïd meurt en bas de chez lui, tué par des balles dont l’origine demeure inconnue. Le leader de gauche ne se gênait pas de dire ce qui gênait, il n’hésitait pas à citer l’islamisme politique comme la source des maux tunisiens, il n’avait pas peur de citer les noms des leaders les plus extrémistes et de les désigner comme les  manipulateurs d’une Tunisie qui se radicalise. Il n’a pas eu peur de dire que des volontés étrangères à la Tunisie constituaient les marionnettistes d’un pays qui peinait à trouver la voie,... [Lire la suite]

Tunisie- Génération chômage

2 février 2016

   Ils sont nombreux à relater un quotidien difficile, à raconter, à des citadins atterrés devant leurs écrans, leurs journées de désuétude, à dessiner, en noir et blanc, l’image de dizaines d’heures écoulées dans la langueur, dans des cafés bondés du matin au soir, autour d’une boisson qu’ils divisent par six et d’un paquet de cigarettes à partager. Les jeunes de Kasserine, de Thala, de Feriana et de tant d’autres villes enfouies dans les tréfonds tunisiens de la négligence et de l’injustice. Samedi 16 janvier, Ridha Yahiaoui proteste contre le retrait de son... [Lire la suite]

Les bras cassés et les laissés-pour-compte

20 janvier 2016
 12 personnes ont aimé cet article

Le suicide d’un jeune chômeur de Kasserine a alimenté, depuis le 16 janvier 2016, la grogne populaire et ravivé ce qui restait de dignité, dans un pays où les valeurs au nom desquelles le peuple s’est soulevé sont devenues de vains slogans politiques. Parce que son nom a été ôté d’une liste pouvant le faire parvenir à un poste dans le secteur public, Ridha Yahiaoui a été électrocuté, alors qu’il tentait de se suicider, en pleine rue, dans sa ville qui, depuis 5 ans, n’a connu que les promesses non tenus et n’a vu défiler que la figuration politique. Depuis, sa région... [Lire la suite]

Tunisie- Révolution, 5 ans, oui mais…

14 janvier 2016
 1 personne a aimé cet article

Révolution, cinq ans après, l’euphorie immédiate à ce qui a changé la Tunisie politiquement et socialement est passée. Eteinte à force de désenchantements, on la rallume, lors de cérémonies et de marches, le 14 janvier de chaque année. Récupérée politiquement, la date du soubresaut tunisien qui continue de secouer le pays se célèbre certes, mais sur un mode sceptique. Qu’a-t-on changé ? Vers où allons-nous ? Révolution, oui, mais…              – Enfin une démocratie ! Nous avons un président élu, des députés qui nous représentent. Nous avons une Constitution... [Lire la suite]

Nidaa Tounes, une catachrèse et un regret

11 janvier 2016
 12 personnes ont aimé cet article

Nidaa, il n’en reste qu’une catachrèse faisant survivre, au-delà du parti parti en poussière, un nom apposé comme un appel dans le vide. L’appel en écho d’un parti qui n’est plus ressemblant au projet politique initial pour qui plus d’un million d’électeurs ont voté. Nidaa n’est plus. Il n’est plus, aux yeux de beaucoup de ceux qui l’ont vu naître. Pourtant, Nidaa n’est pas arrivé au pouvoir seulement par la force de persuasion de ses dirigeants, mais surtout par la mobilisation de plusieurs Tunisiens qui ont pratiqué un propagandisme gratuit, au nom de la... [Lire la suite]

Essid- Remaniement en trompe-l’oeil

8 janvier 2016

Le remaniement ministériel annoncé par Habib Essid depuis le mois de novembre a été, enfin, annoncé, mercredi 6 janvier 2016. Du changement dans le gouvernement, surtout à la tête des ministères régaliens, suppression des secrétariats d’Etat, des départs, des arrivées et des remplacements. Du sang neuf dans la sphère de l’exécutif. Enfin !  La Tunisie en avait besoin. Le terrorisme passé par là, il y a un mois environ, et la crise politique qui a scindé le parti au pouvoir imposaient qu’il y ait du nouveau…  même avec de l’ancien. Toutefois, le gouvernement Essid,... [Lire la suite]

Rétrospectives 2015 – Les photos de l’année

29 décembre 2015
 2 personnes ont aimé cet article

        Je suis Charlie, le nouveau slogan de la liberté d’expression L’attaque de Charlie Hebdo, le 7 janvier 2015, a fait 12 morts parmi l’équipe du journal satirique Charlie Hebdo. Une solidarité mondiale a suivi la mort de Cabu, Charb,Tignous, Honoré, Wolinski, Bernard Maris, Elsa Cayat, Mustapha Ouarrad… En signe de soutien à la liberté d’expression devant triompher de l’obscurantisme islamiste, des manifestations ont eu lieu dans de nombreux pays et le hashtag #jesuischarlie a fleuri, en ultime hommage, sur la toile mondiale.     Raïf Badaoui,... [Lire la suite]

Rétrospective 2015 – Ces artistes que la Tunisie a perdus

29 décembre 2015
 7 personnes ont aimé cet article

    L’année 2015 aura été marquée par le départ de cinq artistes tunisiens de renom. A ces faiseurs d’une Tunisie originale et authentique, tous nos hommages ! La Nation est une construction idéologique qui, comme un kaléidoscope, de plusieurs couleurs est formée. La culture, de ces couleurs, en est une. Parce que l’Histoire d’une Nation n’est pas que politique, elle ne retiendra certainement pas tous ces noms qui monopolisent l’attention générale et dont l’apport est soluble dans l’air. Mais l’Histoire retiendra que nous ont quittés :   – Le... [Lire la suite]

Le 2015 tunisien, en 15 dates

24 décembre 2015
 1 personne a aimé cet article

2015, une année qui prend fin. Une année ponctuée d’événements pour une Tunisie qui continue, depuis 5 ans, à se muer en démocratie. Une année particulière pour un peuple qui a vécu le pire et qui aspire au meilleur. 2015, en 15 dates*, pour ceux qui de 2015 voudront se rappeler de l’essentiel.   Béji Caïd Essebsi à Carthage : C’est le 31 décembre 2014 que la passation de pouvoir a lieu au Palais de Carthage entre un Moncef Marzouki sortant et un BCE fraîchement élu. 1 731 529 voix ont permis au dirigeant de Nidaa Tounes d’accéder à la magistrature suprême en incarnant... [Lire la suite]