Vote utile, fut-il pour les autres !

21 octobre 2014
 1 personne a aimé cet article

Quelques jours nous séparent du scrutin à venir et, faute de sondages publics, on tâtonne et on avance à vue. On erre entre les éventualités, en espérant que les siens gagnent. C’est de la sorte que cela se passe dans l’un et l’autre camp, si deux camps il y a. Mais des camps, il y en a, incontestablement, davantage. Pour influencer le vote, quelques partis ont investi le terrain, mais partiellement, favorisant des quartiers à d’autres, ciblant les défavorisés pour certains, les fiefs conquis par l’adversaire pour d’autres. Mais la bataille entre partis candidats aux législatives... [Lire la suite]

Moi aussi, j’ai regardé l’enquête destructive, sur M6

14 octobre 2014

Depuis dimanche soir on ne parle presque que de M6 et de l’émission qui y a été consacrée à la Tunisie. L’enquête exclusive de Bernard de la Villardière a été très suivie. Elle a été précédée par un teasing efficace, tenant en haleine un Tunisien qui n’en sait que trop peu sur son Histoire politique proche. On nous avait promis de révéler des secrets, de montrer les dessous cachés des palais présidentiels, de dévoiler enfin les magouilles financières tournant autour de Ben Ali et des siens… On nous avait promis des scoops. Et du scoop, il n’y en eut point ! L’effervescence... [Lire la suite]

Le marché aux candidats a commencé sur nos écrans

7 octobre 2014

Vous avez sûrement déjà vu le bal des candidats à la présidentielle se faisant filmer aux portes de l’ISIE en flagrant délit d’opportunisme. Voici venu le temps des têtes de liste! Ils défilent, depuis quelques jours, sur nos deux chaînes nationales, dans le cadre des séances d’expression directe pour les législatives. Au programme : langue de bois à outrance, bafouillage par endroits, hésitations et amateurisme à volonté. Un exercice de style a été imposé aux candidats ambitieux : parler devant une caméra ! Durée du calvaire : 3 minutes. Cela a donné des perles qui pourraient... [Lire la suite]

Nous sommes les dindons de la farce !

30 septembre 2014

Il y a quelques jours, Mezri Haddad, écrivain et ancien ambassadeur de Tunisie auprès de l’Unesco, est passé sur une de nos chaînes à forte audience, après des années d’interdiction indirecte ou d’abstention volontaire d’antenne. Celui-ci avait désigné les Tunisiens sortis crier leur colère contre Ben Ali de hordes déchaînées. Trois ans après, Haddad refuse de s’excuser aux Tunisiens, leur demande, lui, des excuses et finit par lâcher une deuxième insulte, une troisième après celle spécifiant qu’il n’y a plus d’hommes dans le pays. Après avoir mis en doute la... [Lire la suite]

Ces 69 candidats qui ne pensent qu’à ça!

23 septembre 2014

Je le veux beau, portant élégamment la cravate, pouvant charmer sans l’être, à son tour, à tout-va. Je veux qu’il me dise que tout va mal, quand ça va mal et qu’il fasse en sorte que ça aille mieux, quand cela s’impose. Je veux qu’il soit imposant, pas dur au point d’être cassant, mais pas trop mou afin de se faire respecter. Je veux qu’il soit respectable et pour cela il faut qu’il soit honnête, non pas d’une honnêteté démagogique mais d’une honnêteté futée. Ayant assez de lucidité pour comprendre que les chaussures et les chaussettes vont de pair et pour savoir... [Lire la suite]

The legalization of lighter harmful drugs is a demanding issue for the government authorities contained in the various areas of the planet.

23 septembre 2014

The legalization of lighter harmful drugs is a demanding issue for the government authorities contained in the various areas of the planet. This is due to the improved using of drug treatments inspite of as criminal. A substance like weed is usually smoked by lots of people around everything. Weed have been legalized in a few areas like Uruguay and many regions in the united states (Hawken, et al, 2013). Alternatively, lots of the activists contrary to the legalization continuously burden the government to take care of the exclude on your lighting prescription medications. The papers consequently... [Lire la suite]

Rentrée oblige !

16 septembre 2014

Ils sont nombreux à faire leur retour, en ce moment, sur la scène publique. Des revenants d’outre-mer et d’autres presque d’outre-tombe envoyant leurs messages de détresse à un peuple qui ne se retrouve toujours pas, trois ans après. Rentrée oblige, voire élection oblige les vétérans du système Ben Ali font leur coming back, loin des slogans qui les avaient diabolisés, au lendemain de la révolution, loin de la hargne populaire, loin de l’acharnement politique devenu fonds de commerce pour des partis politiques ayant placé ailleurs, désormais, leurs centres d’intérêt. Kamel... [Lire la suite]

Botox, pédophilie et goujaterie en course à la présidence

9 septembre 2014

La course à la présidentielle est ouverte, depuis hier. Les premiers à s’y être inscrits sont Hechmi Hamdi et Larbi Nasra. Les autres candidats en lice, même les opposants de longue date, n’en ont pas fini de parachever les détails de leur projet d’avenir. Collecter les signatures auprès des élus ou des citoyens, faire les dernières retouches à leurs programmes médiatiques et politiques, prendre les devants, en se choisissant, sur l’échiquier politique, des alliés, assurer ses arrières pour se protéger de ses ennemis ; consensus, guerres internes, désaveux, de quoi s’emmêler... [Lire la suite]

Mon bébé chinois

2 septembre 2014

Ils sont 69 à se disputer un siège ! Un siège à l’ANC vaut cher, en marketing politique, en argent investi et en bulletins dans l’urne. 69 de toutes parts venus, de droite, de gauche, d’en haut et d’en bas, en avant toutes ! Un siège vaut cher en popularité pour certains, en puissance pour beaucoup, en revenus pour quelques autres. Ils sont issus de tous les bords politiques, des partis, de leurs coalitions, de leurs agents, anciens ministres, sportifs, chanteurs, hommes d’affaires… tous se concurrencent pour un jeu de chaises musicales où seuls eux jubilent. Quant au reste du... [Lire la suite]

Tunisie – Du tourisme de masse au coup de massue

14 août 2014
 1 personne a aimé cet article

Un des principaux atouts économiques tunisiens, en l’occurrence le tourisme, pâtit depuis les changements politiques des dernières années d’une instabilité politique qui dure et d’un facteur terrorisme qui s’installe. L’image stéréotypée et de carte postale qui attirait des étrangers en quête de dépaysement n’est plus suffisante pour convaincre les plus réticents quant à la destination Tunisie. Tous les moyens sont bons pour réanimer un secteur qui souffre. Amel Karboul, ministre du Tourisme, fraîchement débarquée de l’étranger, tentera comme elle pourra de faire... [Lire la suite]