Société

Néjiba Hamrouni: Le repos de la guerrière

1 juin 2016

L’information a été annoncée, hier, en fin de soirée. Néjiba Hamrouni est décédée le 29 mai 2016, des suites d’une longue maladie. Un dernier combat pour celle qui a consacré sa vie à la lutte pour la liberté de la presse. L’ancienne présidente du Syndicat National des Journalistes Tunisiens a surtout œuvré pour que le pouvoir n’interfère pas dans le cadre du journalisme, ni comme outil de répression et de pression, ni comme moyen de corruption et d’amadouement. Néjiba Hamrouni est de ces femmes qui ne sont pas rares en Tunisie, femmes qui croient... [Lire la suite]

Egaux en héritage: Rêve altruiste ou manœuvre politique?

11 mai 2016

Voilà qu’en Tunisie, le débat se tourne de nouveau vers une problématique qui risque d’être de taille: l’égalité en héritage. Un projet de loi déposé par le député indépendant Mehdi Ben Gharbia fait déjà débat parmi les politiciens et divise au niveau de l’opinion publique. Fustigée par certaines personnalités politiques, la démarche de Mehdi Ben Gharbia est loin de faire l’unanimité. En attestent la prise de position de la députée du parti islamiste Ennahdha Yamina Zoghlami jugeant que la femme a d’autres priorités et la volte-face du... [Lire la suite]

Le cinéma en zone aride

28 février 2016
 1 personne a aimé cet article

Une salle de cinéma très particulière pour une projection qui l’est tout autant ! Les habitants de la zone rurale de Ghardeya (Beni Khiar) ont pu profiter d’un cinéma de proximité venant à eux, dans leur univers et malgré l’absence d’infrastructures adéquates. Elèves, parents, jeunes et moins jeunes ont assisté à la projection sous serre. Les pieds dans la terre et les yeux rivés sur un écran de fortune, ils sont des dizaines à avoir vécu cette parenthèse culturelle dans une zone qui en connaît l’aridité au quotidien. De l’éphémère qui fait surgir, d’un cadre... [Lire la suite]

Rétrospectives 2015 – Les photos de l’année

29 décembre 2015
 2 personnes ont aimé cet article

        Je suis Charlie, le nouveau slogan de la liberté d’expression L’attaque de Charlie Hebdo, le 7 janvier 2015, a fait 12 morts parmi l’équipe du journal satirique Charlie Hebdo. Une solidarité mondiale a suivi la mort de Cabu, Charb,Tignous, Honoré, Wolinski, Bernard Maris, Elsa Cayat, Mustapha Ouarrad… En signe de soutien à la liberté d’expression devant triompher de l’obscurantisme islamiste, des manifestations ont eu lieu dans de nombreux pays et le hashtag #jesuischarlie a fleuri, en ultime hommage, sur la toile mondiale.     Raïf Badaoui,... [Lire la suite]

Rétrospective 2015 – Ces artistes que la Tunisie a perdus

29 décembre 2015
 7 personnes ont aimé cet article

    L’année 2015 aura été marquée par le départ de cinq artistes tunisiens de renom. A ces faiseurs d’une Tunisie originale et authentique, tous nos hommages ! La Nation est une construction idéologique qui, comme un kaléidoscope, de plusieurs couleurs est formée. La culture, de ces couleurs, en est une. Parce que l’Histoire d’une Nation n’est pas que politique, elle ne retiendra certainement pas tous ces noms qui monopolisent l’attention générale et dont l’apport est soluble dans l’air. Mais l’Histoire retiendra que nous ont quittés :   – Le... [Lire la suite]

Le 2015 tunisien, en 15 dates

24 décembre 2015
 1 personne a aimé cet article

2015, une année qui prend fin. Une année ponctuée d’événements pour une Tunisie qui continue, depuis 5 ans, à se muer en démocratie. Une année particulière pour un peuple qui a vécu le pire et qui aspire au meilleur. 2015, en 15 dates*, pour ceux qui de 2015 voudront se rappeler de l’essentiel.   Béji Caïd Essebsi à Carthage : C’est le 31 décembre 2014 que la passation de pouvoir a lieu au Palais de Carthage entre un Moncef Marzouki sortant et un BCE fraîchement élu. 1 731 529 voix ont permis au dirigeant de Nidaa Tounes d’accéder à la magistrature suprême en incarnant... [Lire la suite]

En photos, un graphiste crée une valse à deux temps

14 décembre 2015
 1 personne a aimé cet article

Allier modernisme et authenticité, assumer son Histoire et son originalité, des slogans intéressants certes, qu’on entend beaucoup mais qu’on ne voit que très peu en exécution. Les dernières créations de Mohamed Lazreg* l’ont fait ! Ce jeune graphiste a marié le traditionnel tunisien et le modernisme international, le typique et le désormais commun. Une série de photos constitue ce corpus artistique inventif. Huit clichés en tout où on voit comme une totalité deux objets d’un même paradigme « apposés », en toute sobriété : un mortier en cuivre massif et un robot ménager,... [Lire la suite]

Courrier international. Vu de Tunisie. “Soyons unis jusque dans notre colère !”

16 novembre 2015

Je venais de finir un article où j’évoquais la décapitation [par des djihadistes, le 13 novembre] d’un jeune berger de 16 ans à Sidi Bouzid, quand la nouvelle est tombée. L’horreur avait donc frappé, le même jour, nos deux pays. Les “fous de Dieu” ont désormais le bras long. Ils agissent des fins fonds des campagnes tunisiennes jusqu’au cœur de la ville des Lumières. Leur terrorisme est passé à la vitesse supérieure. Il ne frappe plus des symboles, mais de simples citoyens. Il ne choisit pas une cible unique, mais multiplie les attaques. Il défie toutes nos stratégies... [Lire la suite]

En Tunisie, la décapitation devient un fait divers

13 novembre 2015

Le fait marquant de ce jour n’est pas la énième tentative de Nidaa de rafistoler les brèches. Ce n’est pas non plus la querelle entre religieux de tendances plus ou moins régressistes et se battant pour une autorité religieuse inexistante. Ce n’est pas non plus la querelle entre des syndicats estudiantins basés sur des idéologies ennemies. Le fait majeur de ce vendredi 13 est la mort d’un jeune de 16 ans, à Jelma, dans le gouvernorat de Sidi Bouzid. Le berger a été égorgé par une cellule terroriste basée dans la région précitée. Sa tête aurait été remise à un ami qui... [Lire la suite]

Jamila Bouhired, excusez notre médiocrité

10 novembre 2015
 9 personnes ont aimé cet article

Ce matin, une députée d’Ennahdha a appelé l’Assemblée tunisienne à rendre un hommage posthume à la militante algérienne Djamila Bouhired. Ce qu’elle avait pensé être un acte louable, ainsi que ceux qui ont répondu positivement à sa demande, est, en fait, une méprise très méprisable. La grande algérienne est encore en vie, annoncera, en réponse à cette bavure, l’ambassade d’Algérie en Tunisie.   « Vous avez tué la dame, Yamina Zoghlami, vous l’avez tuée et nous avons récité la Fatiha ! », a hurlé un Abdel Fattah Mourou furieux. Le vice président de l’ARP... [Lire la suite]