Bras de fer État-Mafia…Trop tard?

27 mai 2017

Les arrestations en série qui ont eu lieu hier ont lancé dans le pays un vent d’euphorie générale et d’espoir quant à une action gouvernementale qui a tardé à venir. Combattre la corruption n’est pas chose aisée, compte tenu d’un contexte de fragilité générale et d’un risque élevé, cela ne pouvait donc pas être contenu sans calcul des dégâts. Il a fallu attendre la sortie médiatique de Imed Trabelsi, neveu de l’épouse de l’ancien président déchu, en prison depuis la révolution et du grabuge à Tataouine (encore une fois) pour réagir. Pourtant... [Lire la suite]

Les 5 raisons qui font de Macron un vecteur d’espoir (et pas qu’en France!)

17 mai 2017

Il est en poste depuis peu, mais dès l’annonce de sa victoire, nombreux sont ceux qui ont perçu son accession au pouvoir en France comme un message positif. Mis à part les avis de ceux hostiles au personnage et sceptiques quant à ses ambitions, qu’est-ce qui fait de Macron, un vecteur d’espoir? 1- Jeunesse peut! Qui a dit que jeunesse rimait avec inexpérience? Adieu les clichés réservant les postes de décision en politique à des adultes vieillissants! A 39 ans, il a pu devenir président de la République. De quoi faire de sa jeunesse un atout et capitaliser sur une expérience... [Lire la suite]

Romans tunisiens: Vous avez aimé Ettaliani? Vous aimerez Barguellil de Mahfoudh

12 mai 2017

Lorsque l’on finit de lire Le chant des ruelles obscures on se pose une question plutôt naïve: Quelle est cette magie qui vous fait rentrer tout un monde dans cet ouvrage de 167 pages? Car la magie est là et elle opère dès l’augure! L’histoire de Barguellil, héros dont le sobriquet juxtaposé au titre est un oxymore lumineux est relatée dans les détails. Le récit qui en est fait imite le cheminement de sa vie, sinusoïdale, oscillant entre succès et re chute. Ahmed Mahfoudh, en auteur esthète, a fait côtoyer deux mondes à travers son personnage clé. Le premier... [Lire la suite]

Déçus par BCE? L’ère des sauveurs est finie!

10 mai 2017

Il faut dire que l’on en attendait beaucoup, beaucoup plus que ce qui n’a été dit. BCE face au peuple tunisien via écran au Palais des Congrès, cela était susceptible de faire revenir le citoyen tunisien vers l’ère Bourguiba, celle des grands discours et des prises de parole attendues. Et on l’a attendu une semaine entière ce discours, après une annonce bourguibienne aussi: « le Chef de l’Etat s’adressera à la Nation mercredi 10 mai », avaient relayé certains médias et autres proches de Carthage, il y a de cela plusieurs jours. Un... [Lire la suite]

À la rencontre de Amira Hammami: L’art pour pousser les murs

5 mai 2017

Lorsque Amira Hammami parle de son parcours, les mots deviennent imagés et le parcours celui d’un rêve, rêve enfin réalisé. Amira se décrit comme une artiste humaniste et propose un projet de vision pédagogique qu’elle qualifie de « particulière »: « un atelier de lecture, écriture et d’arts plastiques qui connecte l’enfant avec la nature et le sensible ». Quoique n’ayant pas étudié l’art-thérapie, Amira en pratique l’essentiel au quotidien. Doctorante des Beaux-arts, cette jeune tunisienne a mis fin... [Lire la suite]

L’électeur français et l’embarras du non-choix

2 mai 2017

Dans quelques jours, les Français voteront Le Pen ou Macron. Ils auront à glisser dans l’urne un bulletin, à faire en sorte que celui-ci ne soit pas blanc et à faire un choix. Mais y a t-il désormais choix pour les électeurs? Les choix politiques se font de plus en plus par dépit et très souvent quand élections il y a, nous sommes devant l’embarras du non-choix. Malgré un passage, sans grande difficulté, au second tour, Macron n’arrive pas tout à fait à convaincre. Son avant second tour a été décevant du point de vue de la communication. En marche vers le jour... [Lire la suite]

Dans les coulisses des villages SOS: Les détails d’une structure peu connue

29 avril 2017

Le concept des centres SOS accueillant des enfants en difficulté ou abandonnés est né en Autriche en 1949. C’est le médecin Hermann Gmeiner qui a créé le premier village à la 2ème guerre mondiale pour venir en aide aux enfants devenus orphelins. Son idée consistait en un accueil dans des maisons reproduisant le schéma familial où les enfants étaient dans un foyer les réunissant comme des frères et soeurs autour d’une mère SOS. SOS Tunisie, la structure: SOS existe en Tunisie depuis 1981, date du lancement du village de Gammarth. Depuis, trois autres villages ont vu le... [Lire la suite]

Quand Jebali et Gibran nous font réfléchir en dehors de la bulle

17 avril 2017

Le Fou de Gibran, le Fou de Jebali, les deux oeuvres se superposent dans une forme de complétude, trois soirées durant, à El Teatro de Tunis (12, 13 et 14 avril). Cette pièce qui a été jouée sur plusieurs scènes étrangères depuis 2001 (et qui en est, après des représentations en 2008, à sa troisième vie de scène) a fait revivre un texte chargé de sens et de symboliques. Quatre acteurs (et danseurs), un décor minimaliste, des prouesses technologiques, une projection, un sous-titrage en anglais et en français et une musique épousant le tout et donnant une atmosphère particulière. Le... [Lire la suite]

Qu’avons-nous fait de notre élite?

7 avril 2017

La scène culturelle tunisienne a perdu une de ses brillantes étoiles. Raja Ben Ammar, grand nom du théâtre tunisien n’est plus. On la regrette, on la pleure, on lui rend des hommages posthumes… Posthumes, c’est fou ce que ce type de démonstrations d’intérêt suscite de l’intérêt dans nos contrées. La culture a, dans notre scène publique, l’image qu’elle a dans le budget de l’Etat: de la figuration. A tel point que l’intérêt pour elle devient occasionnel et ostentatoire. Qu’avons-nous fait de notre élite? Nous avons attendu... [Lire la suite]

Femmes, bonne fête quand même!

9 mars 2017

Tu te lèves le matin, tu regardes la date sur ton téléphone: 8 mars, jour de fête dans le monde entier. Sur les réseaux sociaux les fleurs envahissent l’écran. Les voeux te submergent. Tu n’as pourtant rien fait, à part être ce que la nature a décidé pour toi. Fête des femmes du monde. Pourtant dans ce monde, tous les jours c’est ta fête! Au diable l’euphorie du jour, quand tu te rappelles que tu es en retard pour la démarrer ta vie de femme. Tu t’habilles; tu ne te coiffes pas, car le temps manque. Le temps manque toujours à ta journée de femme active.... [Lire la suite]