Ils ont juré de mourir pour elle et, éternellement, à travers eux, elle vivra

9 juillet 2018

Ils avaient juré de mourir pour elle. Il avait juré qu’elle mourra, quitte à y laisser la vie. Ils avaient juré de la voir vaincre, remporter sa bataille contre le choléra. En finir avec les mites et les rats, les vipères, les renards, les loups, les vautours et les colombes, les chacals et les faces de rats. Ils avaient rêvé sa jeunesse, eux sa jeunesse glorieuse. Ils avaient rêvé de gloire, de réussite impétueuse. Ils avaient rêvé une carrière au service de la Nation, fierté de pères et de mères, de familles et de régions. Ils avaient rêvé famille, épouses et enfants.... [Lire la suite]

Lettre d’un naufragé en Méditerranée

4 juin 2018
 28 personnes ont aimé cet article

Je suis parti sans dire au revoir. J’ai pris le large et j’en ai exploré la profondeur. Mon embarcation a fait naufrage… Je ne suis plus des vôtres. Mais l’ai-je jamais été? Oui, c’est moi cet individu que vous ne regardez même pas , ce jeune qui rase les murs, cet étudiant qui a fini par rejoindre sa tribu de chômeurs. Je suis ce fils qui vous disait que son rêve le plus cher est d’envoyer sa mère à la Mecque et son projet le plus ambitieux est d’améliorer la maison de son père. Je suis ce citoyen qui a rêvé d’une Tunisie meilleure... [Lire la suite]

Municipales en Tunisie- 5 raisons pour ne pas s’abstenir

4 mai 2018

A quelques heures des élections municipales, nombreux sont les Tunisiens qui se disent déterminés à ne pas aller voter ou qui hésitent encore entre le choix, le non-choix et l’indifférence. Cette fébrilité d’avant-vote prend racine dans un contexte de désenchantement ressenti par bon nombre d’entre nous face à la progression des choses, une progression plutôt stagnante entraînée par une classe politique qui a généré autant de déceptions que les promesses qu’elle avait faites. Les promesses électorales n’engageant que ceux qui y ont cru, nombreux sont... [Lire la suite]

Belaid 5 ans après

6 février 2018

Il y a 5 ans, mourait l’homme et naissait un symbole. 5 ans en lesquels nous avons tissé notre propre rapport avec l’Histoire. Nous avons, d’une manière plus inclusive, vécu notre appartenance à notre pays. En a résulté une relation autre avec la patrie, une relation nouvelle pour la génération qui vivait les fêtes nationales comme de simples jours fériés. Nous avons vu de grands hommes connaître l’immortalité des icônes, nous avons vécu leurs sacrifices, connu, grâce à eux, les grandes émotions qui en découlent.  En cette période transitoire qui se... [Lire la suite]

Publié sur Le Monde Afrique: La Tunisie à l’épreuve des tisons de la discorde

10 janvier 2018

La Tunisie vit au rythme de tensions nocturnes. Protester contre une vie qui devient de plus en plus chère, a tourné aux émeutes. Les manifestations ont favorisé le chaos généré par des casseurs et ont abouti à des pillages et à diverses scènes de sauvagerie. Le citoyen qui voulait lancer un time’s up n’y est pour rien. Ses propres contestations lui échappent pour profiter à des intrus. Son message de colère a été parasité par des affrontements qu’il n’a pas cherchés. De victime il devient coupable. Pourtant, on lui avait expliqué, lui, qui fait ses premiers... [Lire la suite]

Publié sur Le Monde Afrique: Les sociétés arabes ont-elles aboli l’esclavage?

26 novembre 2017

L’affaire défraye la chronique depuis plusieurs jours: des candidats à la migration clandestine vendus comme une vulgaire marchandise en Libye. Oui, en 2017, pour quelques centaines de dollars, il est possible de vendre une vie humaine, tarifée selon la puissance physique du concerné. L’on vend en effet, des vies, un passé, un avenir, un état d’âme ramené au plus bas historique, l’on vend au plus offrant une Histoire de l’humanité qu’on pensait avoir vu évoluer, l’on vend la part d’humanité que l’on croyait évidemment ancrée en... [Lire la suite]

Bras de fer État-Mafia…Trop tard?

27 mai 2017

Les arrestations en série qui ont eu lieu hier ont lancé dans le pays un vent d’euphorie générale et d’espoir quant à une action gouvernementale qui a tardé à venir. Combattre la corruption n’est pas chose aisée, compte tenu d’un contexte de fragilité générale et d’un risque élevé, cela ne pouvait donc pas être contenu sans calcul des dégâts. Il a fallu attendre la sortie médiatique de Imed Trabelsi, neveu de l’épouse de l’ancien président déchu, en prison depuis la révolution et du grabuge à Tataouine (encore une fois) pour réagir. Pourtant... [Lire la suite]

Les 5 raisons qui font de Macron un vecteur d’espoir (et pas qu’en France!)

17 mai 2017

Il est en poste depuis peu, mais dès l’annonce de sa victoire, nombreux sont ceux qui ont perçu son accession au pouvoir en France comme un message positif. Mis à part les avis de ceux hostiles au personnage et sceptiques quant à ses ambitions, qu’est-ce qui fait de Macron, un vecteur d’espoir? 1- Jeunesse peut! Qui a dit que jeunesse rimait avec inexpérience? Adieu les clichés réservant les postes de décision en politique à des adultes vieillissants! A 39 ans, il a pu devenir président de la République. De quoi faire de sa jeunesse un atout et capitaliser sur une expérience... [Lire la suite]

Romans tunisiens: Vous avez aimé Ettaliani? Vous aimerez Barguellil de Mahfoudh

12 mai 2017

Lorsque l’on finit de lire Le chant des ruelles obscures on se pose une question plutôt naïve: Quelle est cette magie qui vous fait rentrer tout un monde dans cet ouvrage de 167 pages? Car la magie est là et elle opère dès l’augure! L’histoire de Barguellil, héros dont le sobriquet juxtaposé au titre est un oxymore lumineux est relatée dans les détails. Le récit qui en est fait imite le cheminement de sa vie, sinusoïdale, oscillant entre succès et re chute. Ahmed Mahfoudh, en auteur esthète, a fait côtoyer deux mondes à travers son personnage clé. Le premier... [Lire la suite]

Déçus par BCE? L’ère des sauveurs est finie!

10 mai 2017

Il faut dire que l’on en attendait beaucoup, beaucoup plus que ce qui n’a été dit. BCE face au peuple tunisien via écran au Palais des Congrès, cela était susceptible de faire revenir le citoyen tunisien vers l’ère Bourguiba, celle des grands discours et des prises de parole attendues. Et on l’a attendu une semaine entière ce discours, après une annonce bourguibienne aussi: « le Chef de l’Etat s’adressera à la Nation mercredi 10 mai », avaient relayé certains médias et autres proches de Carthage, il y a de cela plusieurs jours. Un... [Lire la suite]